logo

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Leçons d'histoire CM2

Vous avez ici les différentes leçons d'histoire pour les élèves du CM2.

Leçons d'histoire CM2 - Deuxième partie


Leçon 8 : le royaume du Liptako

Le Liptako s’étendait au nord du pays mossi avec Dori pour capitale. Il était jadis occupé par les Déforobé, cousins des Dogons qui, au temps de la puissance de Gao furent dominés par les chefs Songhaï.
Au début du 18e siècle le Liptako passa sous la domination des Gourmantchés pour un siècle environ. Depuis, les peulhs s’infiltrèrent peu à peu dans le royaume. En 1810, les Peulhs unis se révoltèrent et battirent les Gourmantchés en 1817. Le chef Peulh Birmali prit le titre d’Emir et domina toute la région. Il voulut avoir sa capitale à lui et fonda Dori qui devint vite un marché important.
Au 19e siècle les peulhs lutteront contre les Touareg, les Songaï, les gourmatché et les mossi jusqu'à l'arrivée du capitaine Monteil qui signa un traité de protectorat au nom de la France avec le Liptako en 1895.


Leçon 9 : origine des peuples de l'ouest du Burkina

Les peuples de l'ouest du Burkina n'ont pas toujours occupé leur habitat actuel.
Les Senoufo, les Gourounsi, populations autochtones furent repoussés par des invasions successives venues du Mandé et du Ghana actuel. Les peuples mandés (Bobo Dioula et Dioula) envahirent le pays Bobo vers 1050. Les Samo s'établirent au 15e siècle dans le sud-ouest du Yatenga et les Marka descendirent de Dienné par vagues successives ; sa dernière vague est arrivée vers 1815.
Du Ghana actuel vinrent les diverses tribus de la famille Lobi et les Dagara Wilé. Leur exode a commencé au 16e siècle et s'acheva en 1860.


Leçon 10 : le Gouïriko, empire des Ouattara

Le Gouïriko, est un vaste ensemble qui s’étendait des rives de la Comoé au fleuve Niger. Vers 1714, Famagan Ouattara conquérant venu de Kong, réalisa son unité et fut le fondateur du Gouïriko. Il fit de Bobo-Dioulasso sa capitale. Pendant des siècles, ses successeurs maintinrent fortement cet empire malgré de fréquentes rébellions. Manga Oulé Ouattara (1742- 1809) souverain actif ambitieux et lettré éleva l’empire à son apogée.
Sous le règne de Diori Ouattara (1809 – 1839) commence la décadence (déclin, chute) de l’empire. Ce prince sanguinaire lutta contre ses sujets pendant les trente années de son règne. Vers 1830, les Tiéfo secouèrent l’empire des Ouattara et un peu plus tard Bobo Dioulasso résista victorieusement à Diori. Son successeur Bako Morou, allié aux Tiéfo et aux Bôbô vainquit le Kénédougou mais vit se former à l’Est l’Etat de Ouahabou. Depuis, la décadence du Gouiriko s’accentua jusqu’à l’arrivée des français à qui l’usurpateur Pintiéba offrit la couronne de l’Etat Bobo en 1897.


Leçon 11 : invasion Djermabé en pays Gourounga (1872 – 1897)

Les Djermabé , appelés vers 1860 par un roi Dagomba du nom de Handa puis par les Gourounsi en 1872 ravagèrent pendant vingt cinq (25) ans tout le pays Gourounga. Hamaria, officier Djermabé mais d’origine Boura se révolta contre Babato son chef suprême et eu le soutien de tout le pays.
En 1896, Hamaria fit appel aux français et signa un traité d'alliance avec le lieutenant Voulet. En 1897, Babato est battu à Gandiaga près de Léo par les français.


Leçon 12 : le royaume du Kénédougou

Les colonnes Kong firent au cours du 19e siècle de sévères incursions en pays Lobi, Djan et Gan qui eurent à souffrir des Ouattara de Kong. Mais jamais Birifor et Dagara ne leur furent pas soumis. Tiéba Ouattara porta à plusieurs reprises (1888, 1891, 1892) le fer et le feu en pays Samogho, Turka, Toussian, Karaboro. Mais il mourut empoisonné à Bama. Babemba, son frère et successeur, voit la prise de Sikasso par les français et se suicida pour ne pas tomber entre leurs mains.


Liens vers les exercices sur les leçons de cette page

Pour vérifier votre compréhension des leçons de cette page, choisissez un des exercices suivants.